LESIA - Observatoire de Paris

Emissions aurorales planétaires en radio : Observations et modèle

lundi 3 septembre 2012, par Sebastien Hess (LATMOS)

Vendredi 7 septembre 2012 à 11h00 , Lieu : Salle de conférence du bât. 17

Les phénomènes auroraux sont observés à toutes les planètes possédant un champ magnétique interne. Ils sont observés sur une vaste gamme de longueurs d’ondes, du domaine X aux émissions radio basses fréquences. Chaque gamme de longueur d’onde apporte un jeu d’informations complémentaires sur l’interaction magnétosphérique qui génère les aurores. Les sources des émissions aurorales se situent en générale dans la haute atmosphère de la planète. Le domaine radio se démarque par la large gamme d’altitude dans laquelle sont situées les sources, depuis la limite collisionnelle de l’atmosphère jusqu’à plusieurs milliers de kilomètres, voir plus selon les planètes. La fréquence des sources étant liée à leur altitude, la radio permet d’obtenir une information en altitude, ce que ne permettent pas les autres longueurs d’onde, mais au détriment des informations en longitude-latitude. Au contraire des autres longueurs d’onde, on ne peut pas pour l’instant faire d’image en radio basses fréquences. Je montrerai qu’il est possible de modéliser les caractéristiques des sources suffisamment bien pour pouvoir retrouver leur position en longitude-latitude à partir de la morphologie des émissions dans le plan temps-fréquence et d’en déduire des informations d’importance pour la compréhension de la physique des phénomènes auroraux et des magnétosphères.


0 | 10