LESIA - Observatoire de Paris

Feu vert pour l’E-ELT

lundi 8 décembre 2014

(mise à jour le 11 décembre 2014)

Le conseil de l’ESO du 3 décembre 2014 a donné son feu vert au lancement de la construction de l’E-ELT (European Extremely Large Telescope), le futur télescope européen de 39 m, par le vote d’un plan en deux phases. Ce plan permet de lancer la construction du télescope en attendant l’achèvement espéré du processus de ratification par le Brésil de son accession au statut d’état membre de l’ESO. Ce plan permet aussi de lancer les trois premiers instruments de l’E-ELT, dont MICADO, auquel le LESIA contribue significativement.

Vue d'artiste de l'E-ELT
Vue d’artiste de l’E-ELT

Crédits : ESO

Le European Extremely Large Telescope (E-ELT) est le projet de télescope optique et infrarouge de 39 m mené par l’European Southern Observatory (ESO). Si le conseil de l’ESO avait déjà approuvé la construction du télescope en juin 2012, le lancement effectif du projet restait soumis à la condition d’avoir 90% du coût total (1083 M€) financé.

L’accession récente de la Pologne au statut de membre de l’ESO, et la mise en place d’un plan en deux phases où 10% du coût est reporté en phase 2, ont permis d’assurer le financement de ces 90%.

Le 3 décembre 2014, le conseil de l’ESO a donc donné son feu vert à la construction de l’E-ELT et à ses trois premiers instruments : ses deux instruments de première lumière, MICADO et HARMONI, ainsi que METIS.

Concept d'implantation de MICADO sur l'E-ELT
Concept d’implantation de MICADO sur l’E-ELT

Crédit : consortium MICADO

Parmi ces instruments, MICADO est une caméra proche infrarouge dotée de capacités spectroscopiques et travaillant à la limite de résolution du télescope. Au sein du consortium européen mené par le MPE, la participation française portée par le LESIA, et comprenant aussi le GEPI et l’IPAG, contribue significativement à l’instrument avec la responsabilité du module d’optique adaptative sur l’axe, dite SCAO (Single Conjugate Adaptive Optics"), de MICADO.

Le financement approuvé de la phase 1 couvre en outre les études de design préliminaire des deux instruments suivants : HIRES, un spectrographe à haute résolution spectrale, et MOS, un spectrographe multi-objet. Le LESIA participe aux études de ce dernier au sein du consortium MOSAIC, mené par le GEPI et regroupant de nombreux laboratoires européens.

Pour en savoir plus
Contact