LESIA - Observatoire de Paris

Gravity, assemblé et testé à Paranal

dimanche 16 août 2015

L’instrument Gravity, auquel le LESIA contribue fortement, est arrivé à Paranal en juillet. Il a depuis été ré-assemblé et testé avec succès dans le laboratoire d’intégration, avant une première lumière sur le ciel prévue en novembre.

Gravity est un instrument de 2ème génération du Very Large Telescope Interferometer (VLTI) de l’European Southern Observatory (ESO). Recombinant les faisceaux optiques des télescopes du VLTI, Gravity fera des mesures astrométriques à la précision inégalée de 10 micro secondes d’angle en plus de sa capacité d’imagerie et de spectroscopie interférométriques.

Un objectif majeur de Gravity est de sonder l’espace temps au plus près du trou noir situé au coeur de notre Galaxie ainsi que l’environnement de ce trou noir. Gravity permettra aussi des observations inédites de noyaux actifs de galaxies ou d’exoplanètes.

Le LESIA participe activement à Gravity au sein d’un consortium dirigé par le Max Planck Institut (MPE) et comprenant le MPIA, l’Université de Cologne, le laboratoire SIM de Lisbonne et Porto au Portugal, l’IPAG. Le LESIA a ainsi la responsabilité du suiveur de franges, du logiciel de réduction de données, des fonctions fibrées. Le LESIA contribue d’autre part à l’optique adaptative infrarouge de l’instrument et à l’étude système. Enfin il a la responsabilité du groupe scientifique de l’instrument.

Après la revue de Preliminary Acceptance Europe passée avec succès début juin, l’instrument a été désassemblé pour être expédié au Chili le 29 juin. L’instrument a été à nouveau assemblé dans un hall d’intégration du camp de base de Paranal à partir du 15 juillet. Des franges de laboratoires ont été obtenues le 21 juillet. Un programme de préparation technique est prévu jusqu’à la première lumière.

La première lumière sur le ciel est prévue en novembre, avec les télescopes auxiliaires du VLTI, avant une première lumière avec les télescopes de 8 m du VLTI dans le courant du printemps 2016.

Pour en savoir plus, le communiqué de l’ESO : http://www.eso.org/public/france/announcements/ann15061/