LESIA - Observatoire de Paris

Inauguration de LOFAR, le plus grand radiotélescope du monde

mardi 22 juin 2010

(mise à jour le 23 juin 2010)

LOFAR (LOw Frequency ARray : réseau à basses fréquences), le plus grand radiotélescope du monde, a été officiellement inauguré aux Pays-Bas le samedi 12 juin 2010, lors d’une cérémonie à laquelle a participé la Reine Beatrix des Pays-Bas ainsi que des astronomes et ingénieurs représentant les pays partenaires du projet, dont la France. À cette occasion, les représentants des consortiums nationaux allemands, britanniques, français, néerlandais et suédois ont signé le MoU (Memorandum of Understanding) qui les associe pour former l’ILT (International LOFAR Telescope), qui assurera le pilotage scientifique de l’instrument. Le consortium FLOW, qui coordonne la participation française à LOFAR au nom du CNRS-INSU, de l’Observatoire de Paris et de l’Université d’Orléans - Observatoire des Sciences de l’Univers en région Centre (OSUC), était représenté par une délégation de cinq de ses membres, menée par Michel Tagger, coordinateur scientifique du projet LOFAR en France.

Les premières antennes de LOFAR en cours d'installation à la station de (...)
Les premières antennes de LOFAR en cours d’installation à la station de radioastronomie de Nançay

© Ismaël Cognard (LPC2E)

Implication du LESIA

Le LESIA est impliqué à plusieurs niveaux dans le projet LOFAR :

  • La coordination du projet LOFAR en France est assurée conjointement par M. Tagger (LPC2E) et P. Zarka (LESIA), qui sont membres des instances dirigeantes du projet LOFAR au niveau européen (International Working Group, LOFAR Astronomy Development group, Technical Working Group, Technical Panel du Time Allocation Committee ...)

La participation scientifique du LESIA se concentre sur :

  • la physique planétaire (magnétosphères, aurores, ceintures de radiations, éclairs d’orages) et la recherche d’exoplanètes, au sein du "Planet Working Group" (P. Zarka, P.I. ; J. Girard, S. Hess, membres) du "Transients Key Science Project" ;
  • la physique solaire, avec une participation de membres du pôle solaire au "Solar Key Science Project" (L. Klein, A. Kerdraon, N. Vilmer)

Enfin le LESIA est impliqué dans l’étude du concept de "Super Station LOFAR" actuellement en cours, en étroite collaboration avec Nançay, dans le cadre d’un contrat ANR 2009-2012 (P. Zarka, co-responsable - avec M. Tagger - ; J. Girard, B. Cecconi, C. Briand, participants).

Contact LESIA

Pour en savoir plus