LESIA - Observatoire de Paris

L’injection des particules énergétiques solaires de la couronne au milieu interplanétaire

vendredi 1er mars 2013, par Sophie Masson (NASA / GSFC, Greenbelt)

Mardi 19 mars 2013 à 15h00 , Lieu : Salle de conférence du bât. 17

Lors des éruptions solaires, des particules sont accélérées à haute énergie et peuvent ensuite se propager dans le milieu interplanétaire jusqu’à la Terre, perturbant ainsi l’activité technologique humaine. Avant de se propager dans le milieu interplanétaire, ces particules énergétiques doivent s’être échapper du site d’accélération dans la couronne au milieu interplanétaire. Cette étape, habituellement considérée comme évidente lors de l’étude des événement à particules, repose sur la dynamique du champ magnétique lors de l’éruption. Pour que les particules énergétiques accèdent au milieu interplanétaire, un couplage entre le champ magnétique fermé de l’éruption et le champ ouvert vers l’espace interplanétaire doit s’opérer. A partir de simulations MHD de configurations magnétiques, représentant des régions actives solaires types, j’ai élaboré deux modèles permettant d’expliquer comment les particules, accélérées dans un région active fermée, sont injectées dans le champ ouvert du milieu interplanétaire. Par ailleurs, la dynamique de la reconnexion magnétique, lors de ces éruptions modélisées, présente des propriétés permettant d’expliquer les sources d’émissions radio des particules énergétiques observées dans la couronne ainsi que les mesures multi-points in-situ des particules énergétiques solaires.


0 | 10