LESIA - Observatoire de Paris

La mission MarcoPolo-R

lundi 18 novembre 2013, par Antonella Barucci (LESIA) & Bernard Marty (CRPG-CNRS, Univ. Lorraine)

Mardi 3 décembre 2013 à 11h30 , Lieu : Amphithéâtre Evry Schatzman (bât. 18)

MarcoPolo-R est une mission de retour d’échantillons d’un astéroïde géocroiseur, en compétition à l’ESA dans le cadre du programme Cosmic Vision - M3. MarcoPolo-R est une mission multidisciplinaire, qui s’inscrit dans une nouvelle ère d’exploration du système solaire, et qui permettra à l’Europe de contribuer pleinement à l’effort international de retour d’échantillons.

L’objectif scientifique principal de la mission MarcoPolo-R est le retour d’échantillons de matière inaltérée provenant de l’astéroïde géocroiseur primitif classé potentiellement dangereux (PHA) 2008 EV5. Cet astéroïde possède un albédo qui suggère qu’il s’agit d’un corps hydraté très primitif, peutêtre présentant un lien génétique avec les comètes. L’échantillonnage d’une telle matière et sa préservation d’intéractions avec la géosphère permettra d’obtenir de ce fait des mesures à l’échelle atomique qui ne peuvent pas être effectuées in situ par une sonde spatiale robotique. Ces mesures viseront à déterminer l’environnement stellaire du système solaire à sa naissance, l’héritage de matière pré-solaire, la chronologie fine de la condensation et de la formation des premiers solides, l’origine des éléments volatils et biotiques sur les planètes, les processus évolutifs en oeuvre sur un astéroïde.

MarcoPolo-R a le potentiel de révolutionner notre compréhension des propriétés du matériel primitif présent dans le Système Solaire et de nous éclairer sur la nature des petits corps, ce qui constitue une étape essentielle pour comprendre les conditions primordiales responsables de la formation des planètes et de l’émergence de la Vie sur Terre. Enfin, elle fournira des informations cruciales sur les géocroiseurs pour développer des stratégies appropriées pour protéger la Terre d’un impact de l’un de ces objets potentiellement dangereux.

L’état de la mission et les résultats de l’étude à l’ESA seront présentés.