LESIA - Observatoire de Paris

Fin de mission pour Venus Express

vendredi 19 décembre 2014

Après huit ans de bons et loyaux services autour de Vénus, la mission de l’Agence Spatiale Européenne Venus Express se termine, la sonde se trouvant à court de carburant.

La mission Venus Express a été un très grand succès, avec des résultats qui ont produit des centaines de publications, des numéros spéciaux (Planetary and Space Science, Nature, Journal of Geophysical research, Icarus) et qui contribueront au prochain « Venus Book » en préparation (Bruno Bézard du LESIA en étant l’éditeur principal).

L’instrument VIRTIS présent à bord a été co-dirigé par Pierre Drossart et Giuseppe Piccioni (IAPS-Rome) et beaucoup de personnels du LESIA ont contribué à sa construction et aux opérations. Il s’agit du modèle de rechange de l’instrument VIRTIS à bord de Rosetta qui observe la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko avec succès.

La mission Venus Express, prévue au départ pour une durée de deux jours (vénusiens tout de même, soit 500 jours terrestres), aura été prolongée à trois reprises. Elle avait en juillet dernier fait l’actualité en réussissant une opération risquée d’aérofreinage consistant à frôler l’atmosphère à basse altitude pour en mesurer les caractéristiques.*

Venus Express durant la manœuvre de freinage atmosphérique
Venus Express durant la manœuvre de freinage atmosphérique

Crédits : ESA–C. Carreau

Comme annoncé par l’ESA, les opérations sont interrompues, la stabilisation de la sonde n’étant plus assurée par ses moteurs, et elle devrait plonger d’ici un mois dans l’atmosphère de Vénus, son orbite étant repoussée progressivement par les marées solaires.
Adieu Venus Express !

Contact LESIA