LESIA - Observatoire de Paris

Lancement du satellite SDO

mercredi 10 février 2010

(mise à jour le 18 février 2010)

Le satellite NASA "Solar Dynamic Observatory" (SDO) a été lancé jeudi 11 février 2010, depuis Cap Canaveral, Floride, par une fusée Atlas V.

SDO après son intégration au Goddard Space Flight Center
SDO après son intégration au Goddard Space Flight Center

Credit NASA
Cliquer sur limage pour l’agrandir

SDO est un satellite d’observation solaire avec au cœur de ses objectifs scientifiques la variabilité de l’activité solaire et ses conséquences sur l’environnement spatial.

SDO et son instrument "EUV Variability Experiment" (EVE) générera des observations pionnières de l’irradiance solaire dans le domaine Ultraviolet. Les télescopes composant les instruments "Helioseismic and Magnetic Imager" (HMI) et "Atmospheric Imaging Assembly" (AIA) enregistreront des images du disque entier du Soleil à une fréquence temporelle inégalée. Tandis que HMI fournira des images Doppler et des magnétogrammes vectoriels (carte de la distribution du vecteur champ magnétique) de la surface solaire à très haute résolution spatiale et temporelle, AIA produira des images de la couronne solaire dans 10 longueurs d’onde en l’espace de 10 secondes.

Comparaison de la résolution attendue de SDO/AIA et de SoHO/EIT
Comparaison de la résolution attendue de SDO/AIA et de SoHO/EIT

L’image synthétique de AIA à été obtenue par composition de nombreuses images du satellite TRACE, dont la résolution est similaire mais dont le champ de vue est 26 fois plus petit. AIA permettra ainsi d’obtenir des images avec un champ similaires à EIT, mais avec une cadence bien plus élevée et dans 2 fois plus de longueur d’ondes.
Cliquer sur l’image pour l’agrandir.


Le LESIA participe à la mission SDO par l’intermédiaire de Pascal Démoulin co-investigateur scientifique de l’expérience Atmospheric Imaging Assembly. Les membres du pôle solaire du LESIA (G. Aulanier, E. Pariat, S. Masson) s’impliqueront dans l’interprétation et l’analyse des données de SDO. Les méthodes de reconstruction 3D du champ magnétique coronal utilisées au LESIA (cf. Service FROMAGE de BASS2000) permettront en effet de coupler les observations de HMI et celles de AIA.

Cette expertise se base sur des précédents travaux de couplage des données des satellites TRACE et SoHO. Ces travaux permettent d’améliorer la compréhension de la structure 3D des régions actives en lien avec leur activité.

 

Exemple de travaux de préparation scientifique à l'exploitation de SDO par le (...)
Exemple de travaux de préparation scientifique à l’exploitation de SDO par le LESIA

Observation d’une éruption confinée par TRACE en UV le 16/11/2002 (panneau de gauche) et reconstruction de la structure 3D du champ magnétique de cette région à partir d’un magnétogramme de SoHO/MDI (panneau de droite). Référence : Masson, Pariat, Aulanier & Schrijver, ApJ vol. 700, 2009.

Voir aussi l’article du Figaro : "La NASA a rendez-vous avec le Soleil"