LESIA - Observatoire de Paris

MagMaS : Magnétisme et étoiles massives

mercredi 9 mai 2012, par Evelyne Alecian

Au sein de l’équipe MagMaS (Magnétisme et étoiles massives ou "Magnetism and Massive Stars" en anglais), nous nous intéressons d’une part au champ magnétique de tout type d’étoiles, son origine, son interaction avec l’évolution, l’environnement et la structure interne des étoiles. D’autre part nous nous intéressons aux étoiles massives, leur formation, évolution, structure interne et environnement.

Le champ magnétique est un composant important de notre Univers et des objets dont il est peuplé. Il a été observé parmi des objets de natures différentes situés aussi bien près des limites de notre Univers qu’en plein milieu de notre Galaxie, la Voie Lactée. Il a un impact important sur la formation, l’évolution et la structure de ces objets. En particulier, il joue un rôle essentiel dans la structure et la dynamique interne des étoiles, ainsi que sur l’évolution de la rotation de ces objets. Il est donc crucial d’étudier les champs magnétiques des étoiles dans le but de fournir des contraintes empiriques sur les modèles de structure et d’évolution stellaire. C’est un des objectifs que s’est fixé notre équipe (cf. l’article "Le magnétisme des étoiles").

Les étoiles massives (de masses supérieures à 8 fois la masse du Soleil) sont de puissants objets cosmiques qui ont une influence importante sur la structure et la composition des galaxies hôtes. En particulier, les réactions nucléaires se produisant dans leur coeur tout au long de leur vie, et leur explosion en supernovae, à la fin de leur vie, sont à l’origine de l’enrichissement du milieu interstellaire en éléments chimiques plus lourds que l’hélium, et donc à la présence de planètes telluriques. Ces étoiles sont aussi très actives tout au long de leur vie, produisant des vents stellaires très puissants qui, avec leur explosion en supernova, sont à l’origine de la principale source d’énergie cinétique du milieu interstellaire. Certaines de ces étoiles massives sont connues pour être pulsantes (par exemple les SPB, β Cep et Be) et constituent donc de parfaits laboratoires pour étudier les intérieurs stellaires que l’on peut sonder grâce à leurs pulsations. Notre équipe s’est donc spécialisée dans l’étude des pulsations des étoiles massives, afin d’améliorer nos connaissances sur la structure et la dynamique interne des étoiles (cf. l’article "Les pulsations dans les étoiles massives").

Enfin, à l’intersection de ces deux thèmes de recherches, notre équipe est aussi spécialisée dans l’étude du champ magnétique des étoiles massives (cf. le projet MiMeS dans l’article "Le magnétisme des étoiles").