LESIA - Observatoire de Paris

Soutenance de thèse de Francesca DeMeo le mercredi 16 juin 2010

mercredi 9 juin 2010

Titre de la thèse : "La variation compositionelle des petits corps à travers le système solaire"

Mercredi 16 juin à 14h00 dans la salle de conférence du Château à l’Observatoire de Meudon

Résumé de la thèse :

Les petits corps sont des clés pour comprendre notre système solaire. L’étude de cette population nous donne en effet accès aux informations sur l’état et sur la structure du système solaire primordial et du système solaire actuel, ainsi que sur son évolution et sur les processus de formation des planètes. Connaître la composition de surface des petits corps nous fournit des ingrédients et des proportions pour cette recette cosmique.

Je présente une classification (taxonomie) dans les longueurs d’ondes du visible et du proche infrarouge (de 0.4 à 2.4 µm), basée sur les données spectrales de 371 astéroïdes. Je montre les limites d’interprétation d’un spectre d’un astéroïde sans la gamme complète. De plus, j’interprète la composition de surfaces de trois petits corps du système solaire externe, l’objet couplé avec Jupiter (52872) Okyrhoe et les OTNs (90482) Orcus et (73480) 2002 PN34 en modélisant des mesures spectroscopiques dans les gammes du visible et du proche infrarouge. Les spectres révèlent des variations de quantité de glace d’eau à la surface de ces corps. Pour Orcus j’apporte des contraintes approximatives sur la présence de matériaux plus volatiles que la glace d’eau et sur le rapport entre la glace cristalline et amorphe à sa surface. J’analyse aussi les surfaces de Pluton et de Triton. En utilisant des modèles de transfert radiatif, j’examine la présence possible d’éthane à leurs surfaces. Finalement, je reconsidère la connaissance actuelle de la distribution compositionnelle des matériaux de notre système solaire en fournissant une vue globale des petits corps.