LESIA - Observatoire de Paris

L’Assurance Qualité au LESIA

lundi 13 octobre 2014

Le laboratoire développe des instruments spatiaux depuis 1960. La culture qualité technique se transmet entre nos ingénieurs et techniciens grâce à cette longue expérience. Cependant pour maîtriser la complexification des instruments spatiaux, un suivi qualité plus administratif s’est révélé nécessaire ; le laboratoire se dote de la structure qualité pérenne pour répondre à cette évolution.

Les principaux organismes de financement spatiaux (pour la France, le Centre National d’Études Spatiales) sont pleinement responsables vis-à-vis des agences spatiales européenne (ESA), américaine (NASA), et japonaise (JAXA) du développement, du financement et de la livraison des instruments spatiaux dans le délai imparti. Pour ce faire, ils coordonneront les activités de toutes les entités et de tous les chercheurs intervenant dans la fourniture de ces instruments.

Ce principe doit être modulé en fonction de la nature de la contribution du laboratoire. Il s’applique bien lorsque le laboratoire livre à une agence spatiale un instrument ou un sous système important, moins bien lorsque la contribution du laboratoire est plus modeste et contribue à un instrument de responsabilité d’un laboratoire non français pour un instrument financé par un autre organisme national spatial.

La fonction Assurance Produit au sein du laboratoire est prise en charge par le département qualité du CNES qui a recours à la sous-traitance. Le chef de projet au sein du laboratoire prend en compte la qualité pour l’instrument à livrer. Le responsable Assurance Produit (sous-traitant) est intégré dans l’équipe projet scientifique au sein du laboratoire et placé sous la responsabilité du chef de projet.

Pour renforcer cette activité, le Centre National d’Études Spatiales et l’Institut National des Sciences de l’Univers du Centre National de Recherche Scientifique soutiennent le laboratoire pour la mise en place d’un référentiel qualité (manuel qualité) pour :

  • la mise en place d’une structure qualité pérenne, au service de toutes les affaires spatiales quelle que soit leur nature (instruments ou sous ensembles majeurs, contributions moins importantes à un instrument). Le laboratoire se dote d’un référentiel qualité (manuel qualité, plan qualité générique) répondant aux exigences qualité du Référentiel Normatif du CNES.
  • le laboratoire met en place une structure qualité minimale pérenne : un représentant du labo dépendant du Directeur du laboratoire a pour mandat la coordination des activités qualité du labo.
  • la mutualisation des apports des intervenants sur un lieu géographique
  • la capitalisation dans la durée des contributions et vécus/méthodes en inter projets
  • la mise en place d’un processus de retour d’expérience