LESIA - Observatoire de Paris
Accueil > Recherche instrumentale

Recherche instrumentale

Contexte

Les observations ont permis l’évolution des connaissances en astronomie. La détection repose sur deux fonctions principales : la collecte des photons (systèmes optiques, antennes, …) puis la conversion des photons collectés en un signal électrique (détecteurs).

Les développements instrumentaux du LESIA sont basés sur :

  • la collecte de photons sous la responsabilité de l’architecte optique ; il travaille en collaboration étroite avec les architectes mécanique et thermique
  • la conversion des photons en un signal électrique sous la responsabilité de l’architecte détecteur ; il travaille en collaboration étroite avec l’architecture électronique.

L’expérience du laboratoire dans le domaine de la réalisation d’instruments scientifiques est largement reconnue. Les astronomes formulent les interrogations scientifiques qui trouvent des réponses grâce aux données instrumentales.

A partir des spécifications scientifiques, l’équipe système rédige le cahier des charges techniques du nouvel instrument. Ensuite, les ingénieurs conçoivent puis suivent le développement de la réalisation industrielle. Ils contrôlent les sous-systèmes réalisés par l’industrie qui possède les technologies de pointe. Ces éléments sont ensuite assemblés pas à pas et testés à chaque étape pour valider chaque pas. Dans le cas des expériences spatiales, les instruments sont qualifiés en environnement spatial.

Pour réaliser les instruments, nous complétons nos équipes projet avec les compétences suivantes :

  • Management de projet,
  • Système
  • Architecture logicielle
  • Assurance Produit
  • Assemblage et Intégration (y compris les moyens de tests)
  • Etalonnage
  • Traitement de données
  • Gestion et Secrétariat.

En phase finale, les scientifiques et les ingénieurs se rejoignent pour la phase d’étalonnage de l’instrument qui est un préalable indispensable pour mesurer la fonction de transfert de l’instrument avant sa livraison. L’instrument est maintenant apte pour la phase d’exploitation scientifique. Dès lors, les scientifiques ont accès aux données des observations ; ils peuvent en extraire des réponses aux questions soulevées une dizaine d’années auparavant.

Nos instruments sont réalisés en collaboration étroite avec d’autres laboratoires nationaux ou internationaux ; ils se répartissent en plusieurs groupes :

  • en exploitation : les instruments développés en partie au laboratoire (fourniture de matériel et/ou de logiciel) qui délivrent quotidiennement des données scientifiques ainsi que les instruments qui sont en phase de voyage vers leur objectif ;
  • en développement : les instruments pour lesquels nous développons du matériel et/ou du logiciel ;
  • les nouveaux défis instrumentaux nécessitent de valider les nouveaux concepts par la réalisation d’un démonstrateur : c’est la phase de R&D ;
  • les instruments qui ne sont plus en service. Leurs données sont stockées dans des bases de données qui sont accessibles par la communauté scientifique mondiale.