LESIA - Observatoire de Paris

Soutenance d’HDR de Réza Samadi le 17 octobre 2012

vendredi 12 octobre 2012

La soutenance d’Habilitation à Diriger des Recherches aura lieu le mercredi 17 octobre 2012 à 14h00 dans la salle de conférence du château, à l’Observatoire de Meudon.

Titre de la soutenance : Etude des mécanismes d’excitation stochastique des oscillations stellaires par la convection turbulente

Résumé  :

Alors que les oscillations solaires n’ont pas fini de nous révéler tous leurs secrets, des oscillations acoustiques analogues sont détectées dans un nombre croissant d’étoiles.
Comme sur le Soleil, ces oscillations (dite de type solaire) sont, d’une part, amorties par des mécanismes complexes et encore mal connus et, d’autre part, excitées par la turbulence dans l’enveloppe convective supérieure des étoiles.
Grâce à la qualité photométrique exceptionnelle des missions spatiales CoRoT (CNES) et Kepler (NASA) ainsi qu’à la continuité long terme des observations qu’elles fournissent, on mesure maintenant précisément fréquences, amplitudes et durées de vie de ces oscillations dans une variété d’étoiles dotées de caractéristiques diverses concernant leur stade évolutif, paramètres fondamentaux, composition chimique, champ magnétique, rotation ... etc.

Plus que ne le fait la mesure de leurs fréquences, la mesure des amplitudes et durées vies des modes de type solaire nous fournit des contraintes sur les propriétés dynamiques de la convection, sur la physique des modes et enfin sur la stratification en surface des étoiles. Le jeux conséquent d’étoiles pulsantes détectées par CoRoT et Kepler nous révéle aussi que les amplitudes et durées de ces oscillations varient d’une étoile à l’autre selon des lois d’échelles caractéristiques qui dépendent d’un nombre restreint de paramètres stellaires (masse, luminosité, température effective ...etc).

Je présenterai les travaux que j’ai menés dans ce contexte depuis plus de dix ans en collaboration avec mes collègues et avec les étudiants que j’ai encadré. Ces travaux ont cherché à comprendre et mieux modéliser les amplitudes des oscillations excitées par la convection turbulente, notamment les lois d’échelles observées. Ce faisant, ils ont visé à établir des diagnostics sur les propriétés statiques et dynamiques des régions convectives, avec pour objectif à plus long terme d’améliorer la modélisation des processus de transport convectif dans les intérieurs stellaires.