Observatoire de Paris Institut national de recherche scientifique français Univerité Pierre et Marie Curie Université Paris Diderot - Paris 7

Soutenance de thèse de Nicolas AIMAR le mardi 3 octobre 2023

lundi 25 septembre 2023

La soutenance de thèse de Nicolas AIMAR aura lieu le mardi 3 octobre 2023 à 14h30, dans la salle de conférences du Château à Meudon.

Elle sera diffusée en direct sur la chaîne YouTube du LESIA :

La thèse sera soutenue en français.

Titre de la thèse

"Astrophysique extrême avec GRAVITY : sursauts énergétiques aux abords de l’horizon des événements du trou noir central de la Galaxie"

Résumé

Le centre de la Voie Lactée abrite un trou noir supermassif de 4 millions de masses solaires nommé Sagittarius A*. Cet objet est observé depuis plus de 20 ans en infrarouge proche. Cela a permis de confirmer des effets de la Relativité Générale. De plus, les observations récurrentes ont permis de détecter des sursauts, c’est-à-dire un flux beaucoup plus important que la moyenne, avec une variabilité de l’ordre de 30 min à 1h. En 2018, GRAVITY, utilisant les 4 grands télescopes du VLTI/ESO, a observé un mouvement orbital de la source de ces sursauts. Dans cette thèse, on s’intéresse à la modélisation de ces sursauts, à travers des modèles plus ou moins complexe, dont un basé sur le phénomène de reconnexion magnétique. Cette dernière correspond à un changement brutal de la configuration magnétique autour du trou noir, libérant une grande quantité d’énergie. On s’intéresse aussi au problème de la polarisation en Relativité Générale.

Abstract

The centre of the Milky Way hosts a supermassive black hole of 4 million solar masses called Sagittarius A*. This object has been observed for more than 20 years in the near infrared. This has confirmed some effects of General Relativity. In addition, recurrent observations have made it possible to detect flares, i.e. a much larger flux than the average, with a variability of the order of 30 minutes to 1 hour. In 2018, GRAVITY, using the 4 large telescopes of the VLTI/ESO, observed an orbital motion of the source of these flares. This thesis focuses on the modelling of these flares, using models of varying complexity, including one based on the phenomenon of magnetic reconnection. The latter corresponds to an abrupt change in the magnetic configuration around the black hole, releasing a large amount of energy. We are also looking at the problem of polarisation in General Relativity.