Observatoire de Paris Institut national de recherche scientifique français Univerité Pierre et Marie Curie Université Paris Diderot - Paris 7

Mercure : une surface volcanique soumise à l’altération spatiale

mardi 16 janvier 2024, par Emma Caminiti, doctorante du pôle planétologie

Lundi 22 janvier 2024 à 16h00 , Lieu : Salle de conférence du bâtiment 17

La surface de Mercure est soumise à l’altération spatiale de par l’absence d’atmosphère dense. Le bombardement météoritique, l’irradiation du vent solaire, les températures extrêmes ainsi qu’un volcanisme intense ont fortement modifiés la surface au cours du temps. Les données spectrales obtenues par la mission NASA/MESSENGER ont permis de mieux contrainte l’évolution de la surface de Mercure ; cependant les propriétés spectrales ont grandement été influencées par l’irradiation solaire pouvant induire un biais lors de leur interprétation. Des expériences de laboratoire simulant l’irradiation du vent solaire permettent de contraindre les changements spectraux liés à l’environnement. Une meilleure compréhension du rôle de l’altération spatiale sur les propriétés spectrales est essentielle aux vues de l’arrivée imminente de la sonde ESA/JAXA/BepiColombo.

Mercury’s surface is subject to space weathering due to the absence of a dense atmosphere. Meteorite bombardment, solar wind irradiation, extreme temperatures and intense volcanism have intensely modified the surface over time. The spectral data obtained by the NASA/MESSENGER mission have enabled us to better constrain the evolution of the surface however, the spectral properties have been greatly influenced by solar irradiation, which can lead to a bias in their interpretation. Laboratory experiments simulating solar wind irradiation are used to constrain spectral changes induced by the environment. A better understanding of the role of space weathering on spectral properties is essential in preparation for the imminent arrival of the ESA/JAXA/BepiColombo mission.